Projeter une image parfaite, est-ce nécessaire?

Au lendemain d’une promotion, on juge souvent nécessaire de paraître performant et en contrôle, dès les premiers jours.  La pression associée à cette image parfaite est lourde à porter, surtout qu’elle ne correspond pas à la réalité.  En effet, rares sont les nouveaux gestionnaires qui sont pleinement à l’aise dès leur entrée en fonction.   C’est à eux que s’adresse l’article de Steven D’Souza et Diana Renner « New Managers Don’t Have to Have All the Answers », publié dans le Harvard Business Review.  

Rien ne suggère qu’un gestionnaire devrait avoir réponse à tout, dès ses débuts. Il est évident que le monde du travail est complexe et personne ne peut détenir toutes les solutions.  C’est pourtant à cette illusion que se mesurent les nouveaux gestionnaires, souvent à leur propre détriment.  Comment se faire confiance quand on croit devoir fournir une performance irréprochable? On reste seul avec notre sentiment d’incompétence et d’inadéquation à la tâche qu’on s’est imposée nous-même.  

Exiger de soi une réponse à tout est donc irréaliste.  Les experts de l’article proposent quatre attitudes à adopter pour préserver notre sentiment de compétence, même quand on n’a pas toutes les solutions :

4 points pour se sentir compétent quand on doute

Les auteurs suggèrent de faire la part des choses lorsqu’on rencontre des défis au travail.  Ce n’est parce qu’on n’a pas de solution immédiate à un problème qu’on est pour autant incompétent. Quand on se sent manquer de confiance, il faut se demander si nos attentes sont réalistes.  Parfois, ce sont nos propres exigences qui paralysent notre évolution.

Face à une question irrésolue, il faut se rappeler que l’absence de réponse peut constituer un avantage. En arrivant en poste, on n’a pas l’expertise d’un gestionnaire aguerri, mais on offre un atout inestimable : une perspective fraîche. Grâce à notre manque de solutions toutes prêtes, on peut considérer le problème sous un angle nouveau et même adopter une approche créative, particulièrement utile dans les industries émergentes.

Comme gestionnaire, on peut créer des conditions où admettre qu’on n’a pas la réponse n’est pas un indicateur d’incompétence. Il s’agit d’engager le dialogue avec les employés pour parler de leurs attentes, les mettre à l’aise et les encourager à exprimer leurs doutes et leurs craintes.  Profitez-en pour partager les vôtres et souligner que vous n’avez pas réponse à tout et que c’est bien ainsi.  « En laissant une place au doute, vous créez un espace d’apprentissage et de créativité », soulignent les auteurs.

Poser une question, c’est se rendre vulnérable.  Pour échapper à un état qui nous met mal à l’aise, on saute sur la première réponse qui vient. On devrait pourtant apprendre à demeurer dans le questionnement plus longtemps, quitte à sortir de la zone de confort. Notre réflexion y gagnerait. À long terme, il faut encourager une culture de l’exploration continue et du questionnement, au sein de toute l’équipe. 

Les BonBoss n’ont pas réponse à tout

Même les gestionnaires d’expérience ne prétendent pas détenir toutes les solutions, au contraire.  La fondatrice de BonBoss.ca, Jenny Ouellette, est d’accord. « Un vrai BonBoss agit comme mentor. S’il avait toutes les réponses, il prendrait trop de place. Au contraire, ce sont les employés qui détiennent la réponse.  Le BonBoss n’est là que pour les guider ». 

Pour Daniel Giroux, patron chez Axial, la bonne gestion passe par l’intégrité et l’écoute.  «  Il n’y a pas de Bon Boss sans une bonne équipe ». Daniel fait confiance au flair de son équipe et les laisse aller, tout en restant à leur disposition.  C’est pareil pour un autre BonBoss, Yves Delnatte de chez Groupe Ineat. Yves a choisi un style de leadership de proximité, c’est-à-dire qu’il accompagne ses employés, qui sont épaulés mais pas être limités.

Débutants ou chevronnés, les BonBoss n’ont pas réponse à tout.  Ils voient plutôt le potentiel de leur équipe et créent les conditions pour le mettre à profit.

Vous désirez devenir un BonBoss certifié, mais vous êtes encore novice en gestion? Consultez notre certification BonBoss émergent, elle s’adresse à vous! 

Human Resources Business Partner

Jenny est la fondatrice de BonBoss.ca. Elle aide les entreprises à développer une marque employeur vraie et puissante.

Joignez-vous à la communauté

#infolettre

Inscrivez-vous à bonboss.ca pour découvrir les meilleurs patrons, leurs offres d’emploi et les nouveautés qui changent le monde du travail tel qu’on le connait.

    Les entreprises qui ont des bons boss et une équipe épanouie réussissent mieux.

    Découvrez pourquoi

    Les entreprises qui ont des bons boss et une équipe épanouie réussissent mieux.

    Découvrez pourquoi

    Les entreprises qui ont des bons boss et une équipe épanouie réussissent mieux.

    Découvrez pourquoi

    Les entreprises qui ont des bons boss et une équipe épanouie réussissent mieux.

    Découvrez pourquoi